KASHINK

— Le MUR Epinal #18 —

Maeva, alias KASHINK, est une street artiste qui vit à Paris, son style et le fait qu’elle porte la moustache font écho au personnage de Frida KAHLO.  Elle habille les murs autour du Monde de visages colorés et de paysages floraux, son univers coloré la relie à des artistes comme Fernand Botero ou Gilbert et George. Ses visages protéiformes évoquent le graphisme mexicain et ses couleurs variées. Ses origines slaves et hispaniques, et son intérêt pour le Pop Art et l’illustration narrative donnent une tonalité riche à ses oeuvres.

KASHINK c’est une énergie à fleur de peau qu’elle met au service de thèmes engagés et intervient au service de différentes associations comme La Voix de l’Enfant et Emmaüs. Un de ses projets, « 50 cakes of gay », initié en 2012, durant les manifestations contre le mariage pour tous à Paris, trait du sujet du mariage homosexuel.

 

KASHINK s’intéresse à la diversité de l’humanité, et les portraits lui permettent d’aborder cette thématique. Cela lui permet d’exprimer beaucoup de choses auxquelles les gens peuvent se raccrocher. Peindre dans la rue, c’est mettre un pied dans le monde des autres ! C’est un lieu de diversité humaine, et elle a toujours voulu se pencher sur cette idée dans sa peinture.

Influencée par des artistes comme Pierre et Gilles, des photographes comme Gilbert et Georges, mais aussi des peintres plus traditionnels comme Botero ou Picabia qui renouvelaient l’exercice du portrait. Baignée dans la tradition orthodoxe étant enfant, l’iconographie de l’icône byzantine l’a extrêmement marquée et cela se retrouve dans ces portraits dans ses fresques urbaines tout autour du Monde.

L’usage d’aplats, l’emploi de couleurs vives pour avoir un impact très fort, sans contours dessinés sont caractéristiques de son style, sa manière de casser le côté trop illustratif.

Pour découvrir plus intensément son univers:

www.kashink.com

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *